Kellie Piché, technicienne en santé animale

Kellie Piché, technicienne en santé animale

Native d’un petit village franco-ontarien en banlieue d’Ottawa, Kellie possède une passion envers les animaux qui est apparue tôt dans sa vie.

Cependant, en vieillissant, même si elle semblait destinée pour le métier en santé animale, d’autres passions universitaires l’ont charmée.  En 2008, au moment où le pays est tombé en pleine récession économique, Kellie s’est retrouvée sur le marché du travail avec un baccalauréat en Études de l’environnement de l’Université d’Ottawa, mais elle a été incapable de trouver un emploi dans son domaine.

C’est à ce moment qu’elle a accepté un poste « temporaire » à la SPA d’Ottawa et que sa passion envers les animaux a été vivement réanimée !

En juin 2012, avec un diplôme en technique vétérinaire du Collège Alonquin, elle décide de se joindre à la Clinique Vétérinaire de la Promenade, où elle devient rapidement un élément important au sein d’une équipe qu’elle affectionne dans une ambiance de travail chaleureuse et agréable.

Sa patience et sa douceur savent rassurer et réconforter ses petits patients.

Elle partage sa maison avec un chat cocasse nommé Gilmore qu’elle a adopté à la SPA, et un lévrier anglais distingué nommé Darwin. Kellie est aussi famille d’accueil pour des chats et des chiens en besoins.

Un conseil qui a changé sa vie : « Vas-y, suis ta passion, car si tu choisis un travail que tu aimes, tu n’aurais pas à travailler un seul jour de ta vie. » Ce conseil est venu de sa mère qui a toujours su que la passion de sa fille se trouvait parmi les animaux.

Une phrase qu’elle aime dire : « C’est l’fun de venir à la clinique, n’est-ce pas ? » aux chiens et chats qui se lèchent les babines bourrées de gâteries dans la salle d’examen. À la clinique, nous employons des techniques de renforcement positif pendant l’examen et lors de l’administration de vaccin. Quelques gâteries et un bon plat de nourriture humide sont généralement suffisants pour garder une atmosphère plaisante et sans souci.

Ce qui la rattache à la Clinique vétérinaire de la Promenade : Ce qui l’a attirée vers la clinique est le fait qu’on n’y pratique pas d’euthanasie de convenance, de chirurgies esthétiques, ou de dégriffage. Cependant, ce qui la rattache à la clinique est son atmosphère chaleureuse et ses collègues de travail sans pareil. Bien sûr, il ne faut pas oublier les gens exceptionnels qu’elle rencontre tous les jours et leurs petits amis à quatre pattes pour lesquels elle a tant d’affection !